Histoire à croquer… L’aventure Marie Brizard!

Marie Brizard est un peu ma coqueluche, ma fierté, ma chouchou on peut le dire!
Cette Bordelaise a réussi,en 1755 à monter son entreprise alors que les femmes n’avaient à l’époque pas le droit de signer des papiers officiels!

Elle eut l’idée de s’associer avec son neveu Jean-Baptiste Roger pour pouvoir créer sa petite entreprise qui deviendra par la suite mondialement connue!

Mais derrière cette bouteille c’est tout le commerce du Port de la lune au XVIIIème siècle avec les colonies qui s’exprime. La légende dit que Marie Brizard, fille d’un liquoriste, aida un marin antillais qui était malade.Pour la remercier, il lui offrit sa recette d’anisette!

Il fallut plusieurs mois à Marie Brizard pour mettre au point la recette grâce à l’import d’épices sur le Port de la lune.
L’anisette fut à l’époque longtemps copiée mais jamais égalée, on la servait même sur la table de Louis XV (mais ce dernier avait une préférence pour une autre liqueur de Marie Brizard, dont je vous parlerai dans un autre article…Le Parfait amour, mais vous trouverez une introduction ici!).

Depuis Marie Brizard a su se développer, au coeur de Bordeaux, rue Fondaudège, en mettant au point de nombreuses liqueurs ou encore sirops, surtout utilisées par les barmen.
On ne va pas se mentir, pour beaucoup d’entre nous, l’anisette c’est un alcool un peu désué, on se rappelle tous d’une vieille bouteille poussiéreuse qui traîne dans le placard d’une grande tante.

Finalement on ne consomme plus l’anisette parce qu’on ne sait plus comment la consommer mais en fait l’anisette c’est frais c’est bon! Au fil de mes articles je vous proposerai des cocktails pour se réapproprier cet alcool bordelais!

Parce que oui l’anisette se bois à l’eau ou frappée avec des glaçons mais c’est quand même bien plus sympa en version Marie Tonic! De lanisette, du Tonic et le tour et joué! Fraîcheur garantie!

Depuis que j’ai ouvert l’Echoppe de la lune, je me rends compte que tout le monde connaît quelqu’un qui a travaillé chez Marie Brizard, connaît un descendant… Marie Brizard est incontestablement ancrée dans la culture gourmande des Bordelais alors je pense qu’il est important de partager ici les différents moyens de l’utiliser, pour transmettre à notre tours le patrimoine gourmand qu’a créé il y a presque 300 ans cette audacieuse Bordelaise!

2 Commentaires sur “Histoire à croquer… L’aventure Marie Brizard!

  1. Maïte says:

    Bonjour, j’ai passé trente année de ma vie professionnelle au sein de l’entreprise Marie Brizard, qui était une maison familiale à l’écoute de ses employés et dont je garde un souvenir indélébile.
    J’ai beaucoup apprécié votre article et je possède le livre dédicacé de Hubert Bonin qui retrace l’histoire de cette « Bonne Marie ».
    Brizardiennement.
    Maïté

    • Echoppe De la Lune says:

      Bonjour Maïté et merci pour ce joli commentaire! Si vous êtes de passage cela me ferait plaisir de feuilleter votre ouvrage car il est toujours intéressant de lire des avis différents pour démêler le vrai du faux de « la légende Marie Brizard »!

Commentaires désactivés

TVA non applicable - article 293 B du CGI Rejeter